• Accueil
  • > 2008
  • > Premier et première de la 23éme édition…

Premier et première de la 23éme édition…

vainqueur2008copie.jpg

11 commentaires à “Premier et première de la 23éme édition…”


  1. 0 Jean-Claude RENAUD 10 juin 2008 à 20:52

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je me permets d’ouvrir le bal des commentaires. Je ne vais pas être très original en remerciant toutes les personnes de l’organisation et Vincent pour tout ce qu’il fait pour le développement et l’image du marathon des Isles. J’en profite également pour remercier ma femme Elisa que j’aime très fort.
    Je donne le bonjour à Philippe Basset car un jour que je faisais un footing entre midi et deux il m’a dit de venir courir avec eux et c’est comme ça que l’aventure marathon à commencer en 2006.

    Depuis ma victoire surprise de l’an dernier, j’ai remarqué que je n’avais pas l’âme d’un compétiteur mais seulement d’un sportif. C’est donc dans un esprit de sportif, seulement, que j’ai abordé la course, en essayant tout de même de faire le meilleur temps possible.
    Je vais faire le récit de ma course que j’ai voulu à l’image du marathon des Isles, CONVIVIAl. Après le coup de feu du départ, Patrick est parti seul puis nous a attendu, Philippe, deux autres coureurs et moi. J’ai essayé de faire dans ce groupe de 5 un groupe convivial. J’ai parlé avec tout le monde, j’ai essayé qu’il y ait une cohésion et une bonne entente et j’ai fait le porteur d’eau. Mais bon une personne a décidé de ducir la course (désolé je ne connais plus son prénom mais il fait parti de l’EAMYA). Philippe et moi l’avons mal pris et j’ai donc attaqué très sèchement vers le 18ème km pour faire exploser le groupe et on s’est retrouvé à trois devant. Pour moi, le tournant de la course est vers le 26ème km où j’ai pris mon premier gel et j’ai eu tout de suite envie de vomir. J’ai donc laché prise. (si des personnes ont des conseils à me donner sur la nutrition je suis preneur). du coup, j’ai perdu une ou deux minutes et un peu le moral avant l’amorce du dernier tour. Dès le 29ème km ça allait mieux et du coup je finis plutôt pas mal. d’ailleurs, je ne suis pas marqué physiquement par le marathon et tant mieu. Je souhaitais faire mois de 2H48 et j’ai réussi. je suis super content donc de mon temps et de l’ambiance.
    En tout cas, je remercie tous les coureurs qui font de cette course une très belle course. J’espère avoir des conseils sur la nutrition en course cr j’ai pas mal bu mais c’est dès le premier gel que j’ai eu cette envie de vomir.
    En tout cas chapeau à toutes et à tous, et j’adhère complètement à ce qu’a dit Jacky lors de la remise des prix.

    A bientôt

    Jean Claude RENAUD

  2. 1 Patrick Lefebvre 10 juin 2008 à 21:57

    Je viens de courir ma 3ème édition de ce sympathique marathon d’Avermes et, bien que la performance fut loin de mes objectifs et de ma valeur actuelle, je suis tout de même très heureux.

    Je n’arrive pas à comprendre qu’en l’espace de deux années ce marathon ait perdu un quart de ses arrivants. Certes le parcours n’est pas des plus faciles et casse-pattes dans le dernier tour (pourquoi augmentez-vous la pente des côtes pour la dernière boucle?) mais sa convivialité est bien suffisante pour en faire un marathon aimé de ses participants.

    Encore une fois merci à son équipe organisatrice, merci à tous les bénévoles pour leur gentillesse et leurs petits mots d’encouragement tout au long du parcours.

    Ne changez rien.
    A l’an prochain !

    Patrick, un Moulinois exilé en Provence.

  3. 2 Patrick Lefebvre 10 juin 2008 à 22:03

    Au fait, si, changez quelque chose ……………..
    La solidité de vos dossards :o )

    Amicalement

    Patrick

  4. 3 Jean-Marc Reure 11 juin 2008 à 14:08

    Et bien pour moi ce fût le baptême du feu puisque l’objectif que je m’étais fixé cette année était de faire mon 1er marathon (depuis le temps que j’en entendais parler !). Ayant raté celui de Clermont fin Mars pour cause de blessure, je m’étais donc orienté sur ce marathon des Isles, dont on m’avait dit le plus grand bien. Et je ne fus pas déçu bien au contraire car aujourd’hui je n’ai qu’un mot à dire : GENIAL !
    GENIAL d’abord parce que j’ai atteint mon objectif, celui d’être à l’arrivée et en moins de 4h !
    GENIAL aussi parce que j’ai apprécié le parcours et tous les mots d’encouragement de l’équipe !
    GENIAL ensuite car pour la 1ère fois dans une course j’ai réellement pu échanger et partager avec d’autres coureurs! GENIAL vraiment parce que le spectacle a continué aprés la course et qu’il était de qualité : un moment d’intense émotion, de sincérité, de parler vrai et de convivialité !

    Je repars satisfait, la tête pleine de souvenirs et me tiens prêt pour l’année prochaine !

    BRAVO et encore une fois MERCI à tous pour votre accueil !

    P.S. : au fait je n’ai pas compris pour les dossards ?? j’ai encore le mien et en parfait état ! si si c’est possible ! ;-) )
    J’ai aussi enregistré le reportage diffusé lundi soir sur France3; si cela intéresse quelqu’un, faites le moi savoir !

    A trés bientôt,
    Jean-Marc.

  5. 4 Patrick CHAUNIER 13 juin 2008 à 10:26

    salut a tous

    pour commencer, je voudrais remercier, coureurs, organisateurs et bénévoles pour cette belle organisation.
    ce marathon vaut vraiment le détour et mérite beaucoup plus de participants!
    certe le parcours ne se prete pas forcément aux records, mais il faut simplement savoir pourquoi court on!
    de plus les temps réalisés a avermes sont plutot bon dans l’ensemble (voir le temps de philippe basset qui fait bien mieux qu’a paris ou reims!)
    je vais commencer par me présenter!
    alors il y a 10 ans j’ai commencé la course a pied( a 31 ans), par une des courses les plus dure de l’allier( le vernet)
    j’ai pris le départ sans entrainement juste pour faire plaisir a mon frère déja coureur!
    j’ai terminé dans les tout derniers, mais il c’est apssé quelque chose et j’ai eu trés vite envie de poursuivre ce avanture.
    je me suis entrainé et j’ai vite progressé, mais je n’ai pas été épargné par les blessures qui m’ont empéchées de m’entrainer pendant trés longtemps.
    a force de patience, mon corp c’est habitué a souffrir et depuis 3 ans, je peu m’entrainer normalement.
    aprés une saison de cross bien remplie, j’avais envie de faire un marathon.
    suite a quelques problèmes de santé, je n’ai pue boucler de marathon au printemps et je me suis décidé a participer au marathon d’avermes seulement 3 jours avant vue que la météo prévoyait un temps plutot frais.
    j’ai pris le départ sans aucune préparation spécifique et je me suis retrouvé seul au bout d’1 kilometres et au 11 ème j’ai commencé a trouver le temps long.
    j’ai décidé d’attendre mes camarades pour vivre une course a plusieurs et je n’ai pas eu a le regretter!
    nous étions 5 échappés,( phil couchard, phil basset, jc renaud et Thierry burgaud).
    la température était idéale pour un marathon(14°), et le temps couvert nous a servis, mais le vent c’est violemment levé au 15 ème kilo et dans les longues lignes droites et sur un terrain qui ressemblé plus a du cross, nous étions pas trop de 5 pour faire face aux éléments.
    c’est phil couchard qui a été décroché le premier aprés avoir mis un gros coup d’accélérateur vers le 25 ème puis ce fue au tour du vaillant thierry de se retrouver vite esseulé.
    nous nous retrouvons donc 3 au coude a coude.
    jc parait pleine boure et phil grimpe comme un vr

  6. 5 Patrick CHAUNIER 13 juin 2008 à 10:43

    jc parait pleine boure et phil grimpe comme un vrai chamois.
    et puis jc prend un gel et la je me retourne et le vois a la peine.
    je continue avec l’ami phil qui ne m’épargne pas dans la dernière grosse cote qu il l’avale a toute vitesse!
    les cotes c’est pas mon fort, mais je le suis, sans rechinier!
    une fois sur le plat j’en remet une couche et je me détache petit a petit .
    je ne cherche pas le chrono sachant qu’on avait été trés prudent le premier semi( en 1’21’30).
    je continu donc a mon train en cherchant surtout a assurer la fin, car je n’avais jamais courue au dela de 21 kms)
    je redoutais le mur, mais il n’en fut ren et j’ai meme était trés surpris de n’avoir aucune douleur physique ou mentale).
    je passe la ligne d’arrivé et je savour cette victoire plus que toutes les autres.
    gagner un marathon chez soi c’est vraiment un pur moment de bonheur que j’ai eu plaisir a partager avec tout le monde.
    j’ai recourue des le lendemain et tout les jours qui ont suivis avec meme une séance de vitesse mercredi( je volé!!!)
    encore merci pour cette belle journée qui restera gravée dans ma mémoire de petit coureur et rendez vous a l’année prochaine …..

  7. 6 Jacky BELIN 14 juin 2008 à 6:38

    Le marathon d’Avermes n’est pas un marathon comme les autres….dès que vous y avez goûté, vous ne pouvez plus vous en passer !
    11 années consécutives de participation à cette épreuve, et je reviens avec le même plaisir : l’organisation y est parfaite (le mot n’est pas exagéré)depuis les inscriptions jusqu’au vin d’honneur.
    Cette année, la cérémonie des récompenses a été animée : était-ce la mise en place de la « démocratie participative »?
    L’émotion était, bien sûr toujours au rendez-vous avec l’intervention des enfants, la distinction des coureurs dont c’était le premier marathon… Mais ce qui a été inhabituel, c’est la prise de parole de beaucoup de coureurs : le « coup de gueule » tout à fait justifié de l’Ultra-fondu aux gants blancs, la critique de la nouvelle réglementation sur les licences, les anecdotes de l’humoriste de service, tout cela orchestré de main de maître par l’ami Gérard, et voilà un bon moment de passé !
    Coureurs qui n’êtes jamais venus à Avermes, franchissez le pas et vous ne serez pas déçus. Vous ne pourrez qu’apprécier la gentillesse et la disponibilité de Gérard et de toute son équipe de bénévoles. Le coureur est toujours mis en avant par les organisateurs ; personnalités politiques ou sportives, partenaires commerciaux savent rester discrets, ce qui est tout à leur honneur.
    Pour terminer, petit clin d’oeil à Philippe, Didier, Jacky, qui n’ont pu participer cette année : vivement l’année prochaine qu’on se « tire la bourre » !!!, et merci à tous les coureurs croisés ou dépassés qui m’ont encouragé.

  8. 7 Jacky Thaveau 15 juin 2008 à 21:38

    Pour ce qui me concerne, j’ai craqué mon dossard avant de démarrer la course? Le ruban adhésif qui a servi à le réparer à bien tenue.

    C’était ma première sur le marathon d’Avermes, j’ai trouvé le circuit agréable surtout au premier tour, malgré les quelques bosses. Ensuite le vent s’est levé et la…c’était moins agréable. La météo a été clémente malgré tout. Je n’ai pas eu de problème particulier.

    J’ai terminé 13ième et 3ième vétéran 2 en 3h07mn 13s. Mon temps souhaité était de 3h05mn, donc je suis très satisfait de ce temps.

    Je tiens à féliciter les organisateurs et les bénévoles. J’ai apprécié la remise des prix ainsi que la liberté d’expression pour chaque coureur. Gérard Allier est vraiment à la hauteur de l’évènement.

    Pour Jean-Claude Renaud, je pense qu’il a eu un apport de sucre trop important d’un coup en prenant son gel et que cela a désorganisé l’estomac. Il faut prendre le sucre régulièrement depuis le début à petite dose (c’est un conseil qui n’engage que moi, je ne suis pas entraineur !!)

    J’essaierai de revenir l’an prochain et j’invite les coureurs qui hésitent à venir faire un essai.

    Bon courage à tous.

  9. 8 marathondesisles 20 juin 2008 à 22:22

    merci pour le texte des élèves d’Avermes. c’est réconfortant de voir que les enfants de 11 ans comprennent la valeur du sport et du Marathon en particulier. L.A.

  10. 9 Perzo 23 juin 2008 à 21:44

    Ce marathon restera dans mes souvenirs en bonne place c’est certain !
    Bretagne – Auvergne c’est loin ( encore plus avec le prix de l’essence !) mais peut être …à l’année prochaine !

    Sur ma lancée je vise le marathon de St André des Eaux (22) le 1er dimanche d’août. Si des fois vous aviez envie…

    Amicalement.

  11. 10 vicli 2 oct 2008 à 10:08

    votre blog est super .j’ai fais le marrathon de paris j’adore trés bonne ambiance ,tous solidaire .je me souviens que j’avais eu une crampe au 37éme km et un groupe ma escorté jusqu’au point de secours afin de me faire soigné ensuite je sus repartis tout doucement jusqu’au bout mon temps devais etre 3h45 mais du faite que je me suis bléssé j’ai mis 4h15 mais le principal c’est de le faire et le finir quoi qui ce passe .par contre je me suis bléssé ,donc j’ai arrété pendant trois mois d’aller courrir je reprends cette semaine mais j’ai bien du mal a reprendre.pouvez-vous me donner des conseille afin de pas trop démarrer sans me blésser merci de votre réponse je vous attend sur mon blog (vicli)merci a vous

Laisser un commentaire


Courir

Courir

Auteur:

marathondesisles

juin 2008
L Ma Me J V S D
« mar   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

OLYMPIQUE LYONNAIS' SUPPORTER |
Les 15 ans du stade portelois |
zaza-les-dadas |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les footeballeurs ingagnable
| LA PASSION DU JEU PROVENCAL
| HDC-Santé Sport